Atelier du patrimoine de Saintonge

Villa Musso - 62, cours National - 17100 Saintes

entete

Le Nouvel hôpital

(Le patrimoine sera demain ce que nous construisons aujourd’hui.) Le projet du nouveau centre hospitalier de Saintes constitue la réalisation architecturale contemporaine la plus ambitieuse et la plus novatrice de ces dernières années. Il s’agit d’une création neuve qui transpose et réorganise toutes les fonctions accumulées dans les bâtiments de l’ancien hôpital Saint-Louis dans un nouvel espace qui s’adapte aux contraintes environnementales et urbanistiques.

Le nouvel hôpital offre une organisation bien plus fonctionnelle et cohérente que le précédant afin d’optimiser les services apportés aux patients. En effet, l’essentiel des fonctions d’hospitalisation et de consultation se développe de part et d’autre d’un axe est-ouest que constitue le bâtiment principal formant ainsi une colonne vertébrale articulée sur 5 étages (de -1 à +3), le tout disposant de ses propres réseaux de circulation. Ce « quadrillage » forme une succession de petites cours intérieures.

A cela s’ajoute, au nord, une vaste aile vitrée, en arc de cercle qui, traduisant la symbolique maternelle abrite à la foi les fonctions administratives de l’hôpital, l’espace d’accueil et enfin la partie dédiée à la mère et l’enfant qui jouit d’une vue exceptionnelle sur la ville et le parc des Arènes. Cette courbe, véritable vitrine du centre hospitalier, vient s’inscrire dans le paysage du vallon et de la coulée verte, répondant à la forme elliptique que dessine l’amphithéâtre gallo-romain tout proche.

Entre ces deux ensembles, un vaste mail piétonnier passant sous une passerelle, conduit au hall d’accueil derrière lequel se trouve un grand patio qui s’ouvre sur un jardin intérieur.

Pour faire oublier la hauteur des bâtiments, les toits ont été réalisés en terrasse et s’insèrent ainsi parfaitement dans le paysage. De plus, afin d’éviter un effet de « bloc », les volumes ont été traités par des formes biens identifiées qui se complètent et se répondent. Il en va de même pour la création des façades, qui ont été réalisées de manière à estomper les impressions de grandes surfaces monotones, en jouant sur leur différenciation. Pour cela, l’accent a été mis sur le jeu des matériaux et des couleurs. On retrouve du côté nord du bâtiment central un ensemble de verre transparent ou translucide qui forme un camaïeu de tons verts. Au sud, certains murs de verre ont été recouverts d’une persienne métallique. A l’est et à l’ouest de la partie principale, les façades faites de béton ocre viennent tantôt accentuer les lignes verticales de l’ensemble, et tantôt ses lignes horizontales filantes.